Vos questions sont entre de bonnes mains

/

Arrêter de fumer

/

Accueil

Arrêter de fumer, le guide pratique

Arrêter de fumer, le guide pratique

4 000 substances dont plus de 40 cancérigènes, une forte dépendance physique et psychologique : s'arrêter de fumer demande une méthode de sevrage adaptée. Mais entre les patchs, les cigarettes électroniques et les méthodes alternatives, difficile de choisir son traitement.

Ce site va vous aider, en toute indépendance et avec des mots simples, à mieux comprendre pour bien choisir...


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
jean-marie boulenouar

infirmier - anesthésiste (32 ans) | retraité de la santé.

Expert

catherine levern

soins psychologiques | c.levern 04 42 80 04 67

Expert

bruno leclerc

chiropracteur diplomé "doctor of chiropractic" usa | cabinet chiropratique bruno leclerc

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Produits


Cesser de fumer, l'essentiel en une page

Partager
Envoyer par email

Voici un aperçu des points abordés dans notre guide pratique pour cesser de fumer. Pour en savoir plus, cliquez sur les liens de votre choix.

Tabac en France : chiffres et réglementation

Les chiffres du tabac sont éloquents : le tabagisme concerne tout de même 16 millions de personnes dans l'Hexagone.

C'est la raison pour laquelle le prix des cigarettes ne cesse d'augmenter par le biais des différentes taxes sur le tabac, et la loi sur le tabac a été renforcée ces dernières années. Depuis le 01/02/2008, il est interdit de fumer dans les lieux publics, écoles, lycées, magasins, entreprises, cafés, casinos, discothèques, hôtels et restaurants. Ces établissements peuvent installer des « fumoirs strictement réglementés », hormis les établissements d'enseignement publics et privés ainsi que les établissements de santé. Les contrevenants à l'interdiction peuvent écoper d'une amende de 75 € et de 150 à 1 500 € pour les responsables des établissements.

Fumer désigne autant le tabac que les stupéfiants

Les fumeurs désignent généralement ceux qui fument du tabac : la cigarette, mais aussi le cigare, le tabac à rouler (cigarettes artisanales), la chicha. Fumer la pipe présente d'ailleurs les mêmes risques, quoi que l'on en pense.

La fumée de cigarette comprend plus de 4 000 produits chimiques dont plus de 60 sont reconnus comme cancérigènes : monoxyde de carbone, goudrons, méthanol (carburant de fusée), toluène (solvant industriel), etc.

On peut également fumer du cannabis, de l'opium, fumer de l'héroïne ou fumer de la cocaïne.

Les nombreux risques du tabac : maladies, décès...

La dépendance au tabac tue chaque année 66 000 personnes en France, ce qui représente 10 % des décès.

Pathologies liées au tabac : cancers et autres maladies graves

Avec le tabac, on s'expose à des maladies chroniques (bronchites, cataracte, problèmes de circulation, etc.), des risques cardiovasculaires (accident vasculaire cérébral, hypertension), des troubles sexuels, et différents cancers (gorge, poumons, bouche, langue).

Tabagisme passif : quand des non-fumeurs sont atteints

Le tabagisme passif est une autre réalité grave qui est à l'origine de 6 000 à 8 000 décès par an en France. Le tabac présente en effet autant de risques pour un fumeur que pour un non-fumeur qui vit dans son entourage (famille, travail, etc.). Le tabagisme passif concerne notamment les enfants.

Enfants et femmes : tabagisme de plus en plus important

Les jeunes sont concernés de plus en plus tôt par le tabac, pour faire comme les autres : en France ils fument en moyenne à l'âge de 12 ans. Une prévention contre les risques du tabac doit donc être menée non seulement par les parents, mais aussi par les différents éducateurs.

Autre profil sensible : les femmes, qui fument de plus en plus tôt et en plus grand nombre. Cela entraîne un nombre croissant de décès liés au tabagisme chez les femmes et un vieillissement prématuré de la peau, des cheveux, des ongles, etc.

Fumer des stupéfiants : des risques graves

Le problème de la toxicomanie touche de plus en plus les jeunes. Ils commencent souvent par fumer un joint, mélange de cannabis et de tabac, dont l'usage est fortement dédramatisé.

Mais les risques du cannabis sont importants. Le cannabis entraîne une dépendance à la drogue et des états de manque pouvant être parfois difficiles à vivre, dans des cas extrêmes et selon le type de drogue consommé. Il peut être à l'origine de maladies physiques et psychologiques sérieuses : des liens sont avérés entre cannabis et cancer.

Des tests pour connaître votre rapport au tabac

Il est possible de réaliser plusieurs types de test de tabac pour évaluer votre degré de dépendance à la nicotine, votre degré de dépendance comportementale, ou votre degré de motivation pour cesser de fumer.

Il s'agit de questions relatives aux habitudes du fumeur. Le test de Horn évalue la dépendance à la nicotine. Le test de Fagerstorm évalue le rapport à la cigarette. Le test Demaria-Grimaldi évalue votre motivation à arrêter la cigarette.

Les raisons de cesser de fumer du tabac

Qu'importe votre âge ou votre consommation, arrêter de fumer présente de nombreux avantages pour votre santé.

Pourquoi cesser de fumer ? Les raisons ne manquent pas : fumer coûte cher, fumer favorise la mauvaise haleine, fumer accélère le vieillissement de la peau, fumer peut provoquer l'apparition de cancers (poumons, gorge, bouche, etc.).

Mais attention, pour réussir votre sevrage, votre motivation à arrêter doit être plus forte que votre envie de fumer. Il faut vous faire aider par votre entourage, par un médecin et, si besoin, par un psychologue. Si vous êtes bien suivi et que vous avez choisi la bonne méthode, l'arrêt du tabac ne changera pas votre poids. Vous pourrez ensuite profiter d'un souffle retrouvé pour reprendre le sport sans tabac.

Les différentes méthodes pour cesser de fumer

Il existe plusieurs méthodes pour arrêter le tabac : arrêter de fumer progressivement ou bien radicalement.

Les méthodes classiques : médicaments et homéopathie

Pour un sevrage rapide, différents moyens sont envisageables :

Des méthodes alternatives ou douces

On peut compléter ces méthodes par des médecines alternatives ou n'utiliser que des méthodes douces :

  • cesser de fumer par la relaxation : joue surtout sur le stress et l'anxiété et aide à surmonter la période difficile du sevrage ;
  • arrêter de fumer par l'hypnose : le patient est passif pendant les séances ;
  • arrêter de fumer par l'acupuncture : contre l'anxiété, le stress et la sensation de manque ;
  • la méthode Allen Carr pour arrêter de fumer : la fameuse « Méthode simple pour en finir avec la cigarette » qui a fait le tour du monde ;
  • psychothérapies comportementales : aident le fumeur à se débarrasser de son addiction en l'aidant à identifier et à combattre les pensées qu'il associe à son rapport au tabac ;
  • sophrologie et tabac : séances de relaxation, entre veille et sommeil, guidées par la voix du thérapeute.

Attention ! Pour les fumeurs qui ont une forte dépendance, il est préférable de prendre l'avis de votre médecin avant de faire le choix de la méthode qui vous conviendra le mieux.

Arrêter les stupéfiants : comment faire ?

Plus complexe que l'arrêt du tabac, l'arrêt de la toxicomanie nécessite impérativement un soutien médical et psychologique. La prise de conscience des risques de la drogue est d'autant plus importante si vous êtes concerné par la conduite automobile ou certains métiers à risque, où la consommation de drogue met en danger votre santé et celle des autres.

Pour déterminer si votre organisme est débarrassé de toute substance toxique, vous pourrez être amené à effectuer par un test de cannabis. Si vous êtes positif, les sanctions peuvent être graves : licenciement, amende, peines de prison, etc. Si on a décidé l'arrêt du cannabis, il faut se préparer à une période de sevrage difficile.

Lors du sevrage du cannabis, de l'héroïne ou de tout opiacé, le syndrome de sevrage peut être accompagné de symptômes de manque assez importants et impressionnants selon les patients. Il peut être utile d'envisager une cure de désintoxication de plusieurs semaines dans un centre médicalisé.

Cesser de fumer : qui consulter ?

Arrêter de fumer est un parcours de longue haleine. Il se prépare en amont avant le jour J, doit être suivi de près et soutenu pendant toute la période de sevrage et parfois bien après. Se faire aider et conseiller par un médecin généraliste, et parfois aussi par un psychologue, est nécessaire.

On peut aussi se faire suivre par des spécialistes qualifiés pour les problèmes de tabac (tabacologue) ou de drogue(toxicologue). Ces médecins spécialisés consultent en ville ou dans un service spécifique à l'hôpital : la consultation doit aboutir à un programme de sevrage définitif pour le patient.


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.